Visite du ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables à la Société Nigérienne du Charbon d’Anou Araren (SONICHAR-SA) et à la Société Nationale de Carbonisation du Charbon (SNCC-SA) : S’enquérir des conditions de travail des agents

Visite du ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables à la Société Nigérienne du Charbon d’Anou Araren (SONICHAR-SA) et à la Société Nationale de Carbonisation du Charbon (SNCC-SA) : S’enquérir des conditions de travail des agents

Download logo
loganalytics?press id=211973&press source=Ambassade de la république du Niger au Mali | Visite du ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables à la Société Nigérienne du Charbon d’Anou Araren (SONICHAR-SA) et à la Société Nationale de Carbonisation du Charbon (SNCC-SA) : S’enquérir des conditions de travail des agents | The Paradise News

Le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Ibrahim Yacoubou, a effectué, le vendredi dernier, une visite à l’antenne de la Société Nigérienne du Charbon d’Anou Araren (SONICHAR-SA) et à la Société Nationale de Carbonisation du Charbon (SNCC-SA) située sur le même site à la zone industrielle de Niamey. Cette visite vient achever la série de visites entamées par le ministre d’Etat, dans toutes les structures relevant de son département ministériel. Ainsi, l’objectif assigné à cette visite est de s’enquérir des conditions dans lesquelles travaillent les agents de ces sociétés afin de voir quelle contribution la tutelle peut apporter pour que leurs missions puissent s’accomplir avec efficacité.

Après une visite guidée des bureaux de l’antenne de la sonichar et ceux de la SNCC, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables a expliqué aux médias qu’il relève de sa responsabilité de faire en sorte que le secteur de l’énergie se développe. « Pour se faire, il faut être conscient et bien informé sur tout ce qui constitue les acteurs essentiels de ce secteur » a ajouté M. Ibrahim Yacoubou.

Parlant de la Sonichar, il a fait savoir que l’objectif est de faire en sorte que la Société qui est un des opérateurs le plus important en matière de production de l’énergie électrique, puisse poursuivre sa mission. A ce niveau le ministre d’Etat a expliqué que l’énergie électrique est produite à partir du charbon. Selon lui, la tendance est difficile aujourd’hui parce qu’elle est tout simplement injuste pour des pays comme le Niger. C’est pourquoi, il a clairement dit des solutions sont en train d’être développées pour que la Sonichar continue à jouer son rôle prépondérant dans le domaine de l’Energie au Niger.

« Nous parlons avec des partenaires et nous ferons tout pour que cette société continue à fournir l’énergie électrique aux sociétés qui opèrent au Nord et aux  populations de cette zone du Niger  d’une part et continuer à fournir les services sociaux aux populations de Tchirozérine » a insisté M. Ibrahim Yacoubou.

S’agissant du charbon carbonisé, le ministre d’Etat, ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables a soutenu que c’est un instrument de cuisson propre en substitution au bois de feu que le Ministère veut promouvoir dans les ménages et dans les services qui utilisent jusqu’ici le bois de chauffe.

Pour M. Ibrahim Yacoubou il est vital pour le Niger de renoncer ou de réduire au maximum l’utilisation du bois de feu. « C’est important pour nous parce que nous avons les moyens de substitution les plus appropriés dont le charbon carbonisé qui est déjà subventionné à un prix soutenu par l’Etat et qui préserve l’environnement, allège les souffrances des populations » a souligné le ministre d’Etat.

A cet effet, le Ministère de l’Energie et des Energies Renouvelables va soutenir ce travail pour que la société atteigne le niveau de capacités optimales pour laquelle elle a été mise en place.

En effet, à travers ces visites, le ministre de l’Energie et des Energies Renouvelables entend mieux informer sur ce qui est en train de se faire dans les structures afin que le travail au niveau du Ministère soit amélioré et faire en sorte que le Niger amorce un développement énergétique nécessaire.

Auparavant, le responsable de la SNCC M. Zamnaou Tahirou a fait une présentation de la société. Dans cette présentation, il ressort que le charbon minéral est moins dangereux que le charbon de bois. Cependant, même si le charbon carbonisé demeure un moyen efficace de lutte contre la déforestation, force est de constater que sa commercialisation rencontre des difficultés. Pour y remédier, le directeur de la SNCC a sollicité du ministre un accompagnement pour une vulgarisation à grande échelle du charbon minéral carbonisé mais également une modernisation du mode d’exploitation des unités basée sur l’empirisme.

Distributed by APO Group on behalf of Ambassade de la république du Niger au Mali.

Source: APO

Latest News